extension du domaine du
rond point

mars

(7 articles)
les derniers articles
 
 
 Confs & Perfs 
le 09/03/2013
 

> Premier épisode           > Episode suivant

 
"L’Oulipo a des humeurs : bonnes humeurs ou moins bonnes. Les oulipiens regardent le monde et le texte du monde avec des yeux rieurs mais ouverts. Ils lisent sur l’actualité, sur l’air du temps qui passe. Ils sont toujours de bonne composition mais souvent de mauvais poil…"
Pour répondre à la crise, Marcel Bénabou, Paul Fournel, Hervé Le Tellier et Olivier Salon passent quelques petites annonces, se font disciples et écoutent la parole du Maître ou cuisinent les chatons de 1000 façons. Vous pouvez également retrouver le podcast audio complet de cette conférence-performance.

Enregistré le 8 décembre 2012 dans la salle Topor du Théâtre du Rond-Point
En partenariat avec Cinaps TV et Rue 89

 Auteurs maison 
le 18/11/2011
 

Ces derniers jours, la presse s'est largement fait l'écho de la mission Mars 500. Ce programme russe qui vient de s'achever a simulé dans un hangar de la banlieue de Moscou les conditions d'un voyage de 520 jours vers la planète rouge. Pour six personnes.
Mais savez-vous que, depuis 10 ans, le Théâtre du Rond-Point mène une expérience assez comparable – et sur une échelle autrement plus vaste puisqu’elle a déjà permis à plus de 2 millions d'êtres humains de goûter ce que sera la vie loin de la planète plate, réaliste et ennuyeuse qu'est devenue la Terre.
La programmation du Rond-Point prépare son public à vivre ailleurs : on y marche, on y rêve, on y parle différemment. Comme sur une planète oxygénante où l'on découvre qu'il existe d'autres espaces, d'autres lieux, d'autres pensées. On peut y faire des cures par abonnement, à la carte, de brefs passages ou de longues randonnées pour goûter de s'habituer sans heurts à ce que sera la vie sur les futures étoiles dans lesquelles nous vivrons, très loin de notre petite planète bleue qui l'est de moins en moins.

 Vedettes etc. 
le 26/02/2011
 

Du 1er au 28 février, tous les jours des “actualités fraîches” sur ventscontraires.net
A chaque représentation de mon spectacle, j'improvise en commentant les dernières niouzes.
ventscontraires.net vous les retransmet au fur et à mesure sur son site.

> 1er épisode

> épisode suivant

> ventscontraires.net sur Rue89

 Auteurs maison 
le 03/03/2013
 

Les grandes inventions de mars
Le clapet coulissant, la palme académique, le gratin dauphinois, la fonte des neiges, le décalage horaire, la chemise à manches courtes, le sourire en coin, la bouée canard, le jaune citron, la jambe articulée, la guérite chauffante, le col roulé, l'alphabet chinois, l'idéal scout, le péché véniel, la morgue en étages, le chant grégorien pour tous, la kippa réversible, l'orée du bois, l'entrée des artistes.
 
Les phrases et expressions les plus employées en mars
- " Et pourquoi pas le Jura suisse ? "
- " « Cancanière », voici le mot que je cherchais. " 
- " Je déteste son coté Alexandre le Grand. " 
- " L'urine n'est pas assez chaude en hiver. "  Extrait de Mois par moi : almanach invérifiable © Actes Sud 2008
http://www.actes-sud.fr/catalogue/theatre-arts-du-spectacle/mois-par-moi

 Auteurs maison 
le 15/03/2011
 

Le dieu Mars, souvent, est représenté sous la figure d'un guerrier terrible. Le coq, symbole de vigilance, lui est consacré. La poétesse Marion Aubert, elle, place auprès de lui un bouc pétulant, une hirondelle qui gazouille, un vase plein de lait et des actrices de Tire pas la Nappe qui, avec leur combinaison, annoncent le retour du printemps.

 Auteurs maison 
le 01/03/2012
 

Je dois vous l'avouer, ce bon gros et gentil mois de MARS aux joues rosies par les bourrasques printanières, ce mois qui fête avec le sourire saint Habib, sainte Larissa et saint Gontran, patron des valets de chambre, ce charmant mois de mars qui rallonge la lumière du jour pour que le poète puisse terminer son quatrain sans la lampe halogène qui abîme la rime, eh bien, ce mois de mars m'inquiète. Car, à le regarder de plus près, il est bizarre.
D'abord, comme la limande-sole et le ris de veau, le mois de mars n'a pas de milieu. En effet, où est la mi-mars ? Qui le sait ? Le 15 du mois ? Non. Car 15 et 15 font 30 et mars comporte trente et un jours. Le 16 serait-il alors son centre ? Non car 16 et 16 font 32. Je vous épargne le 17... Mars est donc un mois en déséquilibre, d'où son manque de morale. Il n'est qu'à voir la façon dont il quitte le signe des Poissons pour pénétrer dans celui du Bélier ! Attitude zodiacale pour le moins volage, sans compter qu'à peine Mars, le dieu de la guerre, lui donne son nom, qu'il le prête aussitôt à une planète rouge où vivent de petits hommes verts...
A ce propos, on vient de découvrir que les traces de vert et de rouge sur la planète Mars indiqueraient la présence de Basques qui s'y seraient réfugiés pour pouvoir pratiquer tranquillement leur tennis avec des paniers à pain au bout des bras sans qu'il y ait trop de monde qui rigole autour.
  Extrait de Mois par moi : almanach invérifiable © Actes Sud 2008
http://www.actes-sud.fr/catalogue/theatre-arts-du-spectacle/mois-par-moi

 Auteurs maison 
le 01/03/2011
 

En mars l'auteur dramatique écrit sous son lit, fréquente des amis belges et ne vas pas chercher ses recommandés à la poste. L'arrivée du printemps guérit son eczéma mais n'augmente pas son talent. Ses pièces de mars sont des comédies graves qui parlent de l'impossibilité d'être un héron ou de la place considérable que prennent ses voisins dans son existence. Il ne se lève pas, de peur de se cogner la tête contre son sommier. Sa fleur préférée est le pétunia, son médecin favori le gastro-entérologue et la voiture qu'il conduit est cassée.

Extrait de Multilogues suivi de Si Dieu le veut, © Actes Sud, 2006.
http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742760701

ventscontraires.net, revue collaborative, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point