extension du domaine du
rond point
Publié le 25/11/2010

Vos chroniques

 

Le Corbo


Le Corbo, on croyait savoir qui c'était…
On pensait à un certain Daniel Cabanis.
Aujourd'hui, on n'en est plus très sûr.
Il se peut même qu'il soit plusieurs…
Partager
a

Dans notre journal on n'aime pas les fouille-merde

Lettre anonyme n° 13



 Vos chroniques 
le 14/01/2011
 

Je n'aime pas la campagne, non pas à cause de la campagne, mais des gens qui habitent la campagne. La campagne, c'est une ville qui n'a pas réussi.
Je n'aime pas la ville, non pas à cause de la ville, mais des gens qui habitent la ville. La ville, c'est une campagne qui croit avoir réussi mais ne s'est donné aucun moyen.
En fait je crois que j'aime pas les gens. C'est ça. Je n'aime pas les gens. Gens des villes ou gens des champs. Je voudrais des villes et des campagnes sans gens. Des déserts.

 Vos chroniques 
le 13/04/2014
 

Antérieur à la civilisation sumérienne, le pot est un objet terriblement proustien.... Son ancêtre le plus lointain fut répertorié à Sumer au XXème siècle par des anthropologues curieux qu’on veuille admirer de près leurs gigantesques fouilles. Pour cadrer cette nouvelle, je précise que ma présence en ces lieux antiques concernait une étude sur les divers contenants de liquides existant dans le monde depuis qu’Adam et Eve ne buvaient plus l’eau des sources du Paradis terrestre en faisant conque du creux de leurs mains. Notamment ce POT qui, issu d’une poterie initiale, apaise toujours nos soifs et truffe également notre langage de ses divers sens. Ces derniers pratiquent parfois l’effet « madeleine de Proust » avec saut carpé et coup de pied à la lune bien après que ce gros dormeur de Marcel ait identifié les récipients de son univers qui allaient des grandes cuves, marmites, chaudrons et poissonnières aux terrines pour le gibier, moules à pâtisserie et petits pots de crème. Dans sa recherche du Temps Perdu, il annonce à sa manière les déclinables gammes de récipients modernes et parraine ainsi la multiplicité des pots qui scande notre univers contemporain. Un pot, encore faut-il savoir le prendre.

ventscontraires.net, revue collaborative, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point